Portrait

Publié par Valéry Mordelet

Dès mon plus jeune âge, j'ai eu l'intuition que nos vies n'étaient pas le fruit du hasard. Que le vivant - du cœur de l'atome à la constitution des galaxies, du son à la lumière - s'inscrit dans un mouvement, une énergie cohérente. Aujourd'hui, de nombreux chercheurs tentent d'expliquer et de prouver "scientifiquement" ce que nos lointains ancêtres appréhendaient intuitivement. Au fil des siècles les Savoirs se sont morcelés, spécialisés. Désolidarisés d'une universalité qui traverse pourtant toutes les disciplines. 

Curieuse de tout, dévorant livre après livre, j'ai toujours été animée par ce feu de découvrir ce qui se cache derrière le miroir. La genèse de l'histoire de l'Humanité. Ce qui en elle relève de l'Universel. Et du particulier. Soif d'une connaissance buissonnière. Loin des bancs de l'école et d'une pensée formatée.

 

Pendant mes années de lycée, une amie m’a présenté son père, qui était un astrologue aguerri. Fascinée par la somme de livres ésotériques qui habitaient sa bibliothèque, enthousiasmée par ce qu'il racontait, une fois qu'il eut fait mon thème natal, j’ai plongé dans l'apprentissage de cette "matière", entre Art et Science, avec délectation.

Lors de la fin de ma formation en Histoire de l'Art et mes quelques années passées à Paris, j'ai eu la chance de croiser d'éminents professeurs. Tant à la Sorbonne, qu'à l'École Pratique des Hautes Études Religieuses. Ils partageaient des savoirs à la fois mythologiques, ésotériques et littéraires.  J'y ai découvert des imaginaires qui m'ont nourrie, la puissance évocatrice des symboles et le langage analogique, socle de l'astrologie.

Mon apprentissage de l'astrologie continuait pendant ce temps son bonhomme de chemin. Parfois traversée de doutes, parfois émerveillée par la pertinence des analyses que je faisais ou découvrais chez des confrères. D'étonnantes synchronicités ont commencé à jalonner mes jours. J'ai plongé dans la lecture de Carl Gustav JUNG. Lui même ayant de bonnes connaissances en astrologie.

 

Autodidacte, je me suis formée pas à pas, au travers d'une pratique rigoureuse et constante. En lisant des auteurs devenus des classiques comme Hadès (Alain YAOUANC), André BARBAULT, Alexandre VOLGUINE, puis de ceux de l’école humaniste tels que Rudhyar, Irène ANDRIEU ou Alexandre RUPERTI. Aujourd'hui j'aime me plonger dans les ouvrages de Bernard DUCHATELLE, Luc BIGE ou encore Jean-François BERRY.

 

Apprendre l'astrologie, quand on est passionné, est la quête sans fin de toute une vie.

L'astrologie répond aussi en moi à une volonté de réenchantement, dans un monde où les espaces dédiés au merveilleux se rétrécissent comme peau de chagrin. Quoique que...le XXIème siècle est bien part pour nous surprendre...

Elle me donne cette joie de me sentir reliée à un savoir millénaire autant qu'à la vie fascinante et mystérieuse du cosmos. Et, debout sur la planète bleue, l'Homme. Qui tente de comprendre qui il est, d'où il vient et où il va. Depuis la nuit des Temps. A rajouter aujourd'hui, et comment il va...

 

J’ai rencontré des astrologues, participé à différents stages et groupes de travail pour me forger, pas à pas, une approche qui me corresponde et résonne en moi.

 

Depuis 2020 j'ai officialisé ma pratique de l'astrologie. En parallèle, je suis Rédactrice Web.

 

 

Publié dans Etre astrologue

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :